Canadian Medical Hall of Fame

“Je savais que je devais dès lors mener une vie productive.”

© Irma Coucill & CMHF
2001 Intronisé

Dr Charles Scriver

Né: 
le 7 novembre 1930 à Montréal, Québec
Études: 
MD - Université McGill
En 1961, le docteur Charles Scriver a mis sur pied le laboratoire de la génétique biochimique DeBelle à l’Hôpital des enfants de Montréal dans le but d’étudier les désordres génétiques chez les enfants. Sa découverte d’une forme héréditaire du rachitisme chez les enfants l’a mené à faire pression pour faire ajouter la vitamine D au lait dans la province de Québec, ce qui avait l’effet de sensibiliser les gens à l’importance des causes génétiques du rachitisme.

Il a aussi développé et mis au point, une méthode d’examiner le sang des nouveaux-nés afin de constater s’ils avaient hérité un nombre de conditions biochimiques, telles que la phénylcétonurie et l’hypothyroïdisme, maladies qui pourraient alors être traitées efficacement en avance.

En plus de son évolution méthodique continue de la génétique biochimique, l’analyse de ADN et sa recherche ‘in silico’, (par ordinateur), le Dr Scriver a aussi joué un rôle principal dans l’exploration de plus amples questions sociales qui font parti de cette recherche. Au cours de sa longue carrière, il a formé des étudiants et étudiantes et a donné des conseils à ses collègues d’une manière uniquement stimulante et serviable.

Récipiendaire de plusieurs prix et doctorats honorifiques des Universités de Manitoba, Glasgow, Montréal et Utrecht, le Dr Scriver est devenu en 1985 officier, et en 1996, compagnon de l’Ordre du Canada.