Canadian Medical Hall of Fame

“Il est un pionnier de la découverte des gènes associés aux maladies. ”

© Steve Tracy & CMHF
2014 Intronisé

Dr Ronald Worton

Né: 
le 2 avril 1942, Winnipeg, Manitoba
Études: 
PhD - The University of Toronto
Décrit comme un « modèle de personne qui a connu le succès sans agressivité ou autopromotion » et « qui aborde chacune de ses interactions avec bonté, altruisme, égard et empathie », le Docteur Worton se distingue à la fois comme érudit et comme gentleman. Grâce à une approche nouvelle et novatrice, à une époque où la découverte de gènes associés aux maladies en était à ses premiers pas, le Docteur Worton et son équipe ont identifié le gène de la dystrophine qui est muté dans la dystrophie musculaire de Duchenne. Il s’agit du premier gène à être identifié par « clonage positionnel » sans connaissance préalable de la protéine altérée et il a apporté la preuve de principe au projet Génome humain. Ses recherches ont permis d’établir un diagnostic et un pronostic définitifs, d’indiquer clairement la voie vers un traitement et une prévention éventuels par le biais de services de counselling génétique et de diagnostic prénatal, et elles ont joué un rôle essentiel dans l’identification d’autres gènes responsables d’autres formes de dystrophie musculaire.

Le Dr Worton a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise ès sciences, tous deux en physique, à l’Université du Manitoba en 1964 et 1965. Il est ensuite passé à l’Université de Toronto où il a obtenu son doctorat en biophysique médicale en 1969 sous la direction des Drs James Till et Ernest McCulloch.  Il s’est d’abord intéressé à la génétique pendant son stage postdoctoral à l’Université Yale; il est ensuite entré au Département de génétique de l’Hôpital pour enfants malades de Toronto à titre de directeur du laboratoire de cytogénétique, en 1971.

En 1985, il a entrepris un mandat de dix ans au poste de généticien en chef de l’Hôpital, période pendant laquelle son département de génétique a été hissé au premier rang mondial avec la découverte des gènes responsables de la dystrophie musculaire (Worton et Ray), de la fibrose kystique (Tsui), de la maladie de Wilson (Cox), de la maladie de Tay-Sachs (Gravel) et de l’anémie de Fanconi (Buchwald).

En 1996, le Dr Worton est déménagé à Ottawa où il a dirigé l’établissement de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa en rassemblant de nombreux instituts plus petits sous une seule structure administrative et en recrutant un grand nombre de chercheurs en sciences fondamentales et cliniques. Sous sa direction, l’Institut de recherche s’est rapidement établi comme l’un des plus importants en son genre au Canada, ce qu’il est encore aujourd’hui.

Les rôles de chef de file du Dr Worton à l’échelle nationale et internationale comprennent un mandat de quatre ans au Conseil d’administration de la Human Genome Organization (HUGO), douze ans à titre de directeur associé du Réseau canadien sur les maladies génétiques, six ans à titre de directeur du Programme canadien de technologie et d’analyse du génome et quatre ans à titre de directeur scientifique fondateur du Réseau de cellules souches du Canada.

Le Dr Worton s’est vu décerner un grand nombre de prix et distinctions. Il a notamment reçu le Prix international de la Fondation Gairdner, a été élu membre de la Société royale du Canada, a été nommé membre honoraire du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et a été fait Officier de l’Ordre du Canada.