Canadian Medical Hall of Fame

“Elle était visionnaire, enthousiaste et empreinte de compassion.”

© Irma Coucill & CMHF
1998 Intronisé

Dre Maud L. Menten

Né: 
le 20 mars 1879 à Port Lambton, Ontario
Mort: 
le 17 juillet 1960
Études: 
MD - Université de Toronto
Diplômée de l'Université de Toronto en 1913, Maud Menten fut l'une des premières femmes canadiennes à recevoir un doctorat en médecine. Cette même année-là, Menten, avec le docteur Le onor Michaelis, fit introduire un concept qui changea pour toujours l'étude des réactions biologiques et le développement du domaine de la biochimie. L'équation Michaelis-Menten donna aux scientifiques un moyen à analyser mathématiquement leurs observati ons et descriptions des réactions biologiques. Pas contente de se reposer sur sa découverte remarquable, Menten coinventa ce qui est maintenant la méthode générale d'isoler et de décrire les caractéristiques des protéines.

Chercheuse passionnée, douée d'un esprit vif, Menten continua à poursuivre sa carrière en faisant des codécouvertes encore plus importantes en ce qui concerne le glucose sanguin, la hémoglobine et les fonctions rénales. Menten publiait toujou rs les résultats de ses recherches et elle était une source d'inspiration aux étudiants de médecine et à ses collègues. Sa compétence et sa passion de la science égalèrent ses talents dans le domaine des lettres. Elle étudia des langues, de la musique e t des beaux arts. Artiste peintre accomplie, bien de ses tableaux se trouvèrent dans les expositions d'art. Un vrai pionnier sur plusieurs fronts, Menten laissa un héritage énorme à tous les Canadiens.