Canadian Medical Hall of Fame

“L’un de mes rêves, que je trouve bien égoïste, est de faire des études.”

© Irma Coucill & CMHF
1994 Intronisé

Dre Maude Abbott

Né: 
le 18 mars 1869 à St. Andrews East, Québec
Mort: 
le 2 septembre 1940
Études: 
BA - Université McGill; MD - Université Bishop's
Pionnière indéfectible dans son dévouement envers la science, la Dre Maude Abbott a pavé la voie pour les générations futures de femmes en médecine. Déterminée à entrer en médecine à une époque où la profession commençait à peine à s’ouvrir à la possibilité de former des femmes médecins, la Dre Abbott surmonta courageusement l’adversité pour abattre les obstacles rencontrés par de nombreuses femmes souhaitant entrer en médecine, et devint une sommité internationale dans le domaine des maladies cardiaques.

Étudiante brillante, la Dre Abbott fut l’une des premières femmes à obtenir un baccalauréat à l’Université McGill, en 1890. Elle fut néanmoins refusée à la Faculté de médecine de McGill à cause de son sexe. Elle persévéra toutefois et, seule femme de sa promotion, elle était première de classe lorsqu’elle obtint son diplôme de médecine quatre ans plus tard à l’Université Bishop.

Après avoir obtenu son diplôme de médecine, la Dre Abbott fut engagée l’Université McGill au Département de pathologie. Elle y devint une auteure prolifique, publiant des dizaines d’articles sur l’histoire de la médecine et des soins infirmiers, et sur la cardiologie. Ses recherches portaient principalement sur la cardiopathie congénitale, son intérêt pour cette maladie étant issue des premiers temps de sa pratique de la médecine à Montréal. Ses travaux étaient révolutionnaires et, malgré la réticence persistante à accepter les femmes en médecine à l’époque, furent bien accueillis par la communauté médicale.

En 1898, la Dre Abbott fut nommée curatrice adjointe, puis curatrice du Musée médical de l’Université McGill. La Dre Abbott entreprit de préparer et de cataloguer l’entièreté de la collection de spécimens médicaux du Musée, dont certains dataient de soixante-cinq ans. Les résultats établirent la réputation internationale du musée et en firent un outil d'enseignement de premier plan pour les étudiants en médecine et une source d'information documentaire pour les praticiens.

En 1920, l’Université McGill conféra un diplôme honorifique de médecine à la Dre Abbott – soit huit ans avant d’accepter officiellement les femmes à sa faculté de médecine.

Le talent de la Dre Abbott en pathologie attira l’attention d’une sommité médicale, Sir William Osler, qui lui demanda de rédiger le chapitre sur la cardiopathie congénitale de son ouvrage qui allait devenir un classique, Modern Medicine. Cette contribution incita la Dre Abbott à publier en 1936 son Atlas of Congenital Heart Disease, dans lequel elle présente un nouveau système de classification des cardiopathies congénitales. Son ouvrage contribua à améliorer substantiellement la compréhension de l’anatomie du cœur et posa les bases de la chirurgie cardiaque moderne. Elle devint une autorité internationale sur le sujet, montrant au monde entier que les femmes pouvaient contribuer à l’avancement des sciences et de la médecine.

La participation de la Dre Abbott fut aussi déterminante dans la création de la Fédération des femmes médecins du Canada et de l’Association internationale des musées médicaux. Depuis son décès, en 1940, elle a été révérée comme pionnière en cardiologie et pour son rôle dans l’établissement des bases qui permirent à beaucoup d’autres femmes de faire carrière avec succès en médecine.

 

DES RESSOURCES SUPPLEMENTAIRES:

"An Inner Grace: The Life Story of Dr. Maude Abbott and the Advent of Heart Surgery"