Canadian Medical Hall of Fame

“Peu importe où on avait besoin de lui, il était là.”

© Irma Coucill & CMHF
1994 Intronisé

Jacques Genest MD

Né: 
le 29 mai 1919 à Montréal, Québec
Mort: 
le 5 janvier 2018
Études: 
MD - Université de Montréal; Université Harvard
Le nom de Jacques Genest, célébré comme l’un des géants de la médecine du XXe siècle, est devenu synonyme d’avancées révolutionnaires en recherche clinique et étude de l’hypertension auriculaire. L’exploration par son équipe de recherche des rôles de la glande surrénale et du rein a fait progresser notre compréhension des causes et de la prise en charge de l’hypertension. Sa contribution clinique la plus importante a été le traitement de l’hypertension par de multiples médicaments qui ont permis de modifier le cours naturel de maladie mortelle pour la rendre très gérable.

Le Dr Genest en était au début de sa carrière lorsque le gouvernement du Québec lui a demandé d’étudier les méthodes des centres de recherche européens. Inspiré par leur approche multidisciplinaire, le Dr Genest est revenu au Québec et a établi son premier laboratoire à l’Hôtel-Dieu. Son objectif était de rassembler des scientifiques et des chercheurs de divers domaines tout en soutenant la formation et le développement des cliniciens chercheurs selon le modèle qu’il avait observé en Europe.

En 1964, il est devenu directeur du département de médecine de l’Université de Montréal, obtenant ainsi le soutien qui lui a permis d’ouvrir le Centre médical Claude-Bernard, en 1967. Connu aujourd’hui sous le nom d’Institut de recherches cliniques de Montréal, ce centre est toujours un leader de la recherche avec ses cinq divisions, dont un Centre de recherche en bioéthique inauguré par le Dr Genest, reconnu à l’échelle internationale comme une autorité sur les aspects sociaux et éthiques de la médecine.

Ardent défenseur de l’importance d’une recherche clinique solide dans l’avancement de la médecine, le Dr Genest a été le mentor de centaines de chercheurs en médecine et en a encouragé plusieurs à suivre une formation postdoctorale et à poursuivre une carrière en recherche clinique. Son influence sur la médecine au Québec, au Canada et partout dans le monde a été reconnue par de nombreux prix et distinctions, dont douze diplômes honorifiques.