Canadian Medical Hall of Fame

Marco Marra

Le projet international sur le génome humain (PGH), l’une des plus importantes collaborations scientifiques de l’histoire, a été lancé en 1990 et achevé en 2003. Un distingué chercheur canadien, Marco Marra, maintenant chef du Département de génétique médicale à l’Université de la Colombie-Britannique et directeur du Centre Michael Smith de recherche sur le génome (GSC) de BC Cancer, y participait. L’ampleur massive et sans précédent des données génomiques fournies par le PGH a depuis révolutionné notre compréhension de la biologie des maladies, du cancer à la déficience cognitive, et continue de faire ressortir de nouvelles possibilités d’intégration de la recherche en laboratoire et de la pratique clinique pour améliorer la lutte contre le cancer. Le projet d’Oncogénomie personnalisée (POG) de BC Cancer, sous la direction de Marco Marra, représente l’une des premières applications en contexte clinique du séquençage du génome entier, utilisant des renseignements provenant de milliers de génomes et de transcriptomes de cancer individuels pour identifier des cibles thérapeutiques prometteuses chez les patients, influençant ainsi la prise en charge de leur maladie. Marco Marra et ses collègues saisissent pleinement la promesse ahurissante d’une information génomique largement élargie réalisée par le PGH dans leur poussée vers la médecine personnalisée éclairée par les ressources croissantes des analyses génomiques complètes. La nécessité de décoder régulièrement le cancer pour la recherche et les soins cliniques, et donc de découvrir des traitements personnalisés et même des remèdes, permet à Marco Marra et au GSC de faire avancer la lutte mondiale contre le cancer.

Marco Marra est l’un des scientifiques les plus cités au monde en biologie moléculaire et génétique. Il a à son actif plus de 400 publications scientifiques. Il est le successeur désigné de son grand mentor, le Dr Michael Smith, prix Nobel et lauréat du TRMC qui, avec son collègue le Dr Victor Ling, a été l’un des premiers champions de la recherche sur le génome au Canada. D’ailleurs ils ont créé ensemble le GSC à BC Cancer. Depuis, Mario Marra lui-même a encadré de nombreux scientifiques et étudiants postdoctoraux qui fournissent maintenant l’expertise et les connaissances nécessaires pour poursuivre et réaliser la promesse de la révolution génomique grâce à l’innovation technologique, à l’amélioration de l’informatique et aux applications cliniques créatives. Les travaux de Mario Marra en Colombie-Britannique ont attiré l’attention du monde entier. Par exemple, en 2003, au plus fort de l’épidémie de SRAS dans le monde, Mario Marra et son équipe de chercheurs ont capté l’attention internationale en séquençant rapidement et avec succès le coronavirus du SRAS, en identifiant définitivement l’agent à l’origine de la maladie et en fournissant une base pour le développement du vaccin et des tests diagnostiques. L’expérience du SRAS a montré la puissance que peuvent avoir les sciences du génome pour la révélation des caractéristiques des maladies moléculaires d’importance critique, et les initiatives de Mario Marra cherchent à appliquer cette philosophie aux problèmes d’actualité en recherche sur le cancer. Un épisode de l’émission The Nature of Things de David Suzuki a été consacré à la promesse du projet POG de BC Cancer et à l’espoir qu’il représente pour le traitement des cancers avancés. 

Récipiendaire de nombreux prix, participant à de nombreuses conférences et siégeant à de nombreux comités, auteur de centaines d’articles, rédacteur en chef, mentor, conférencier et administrateur, Mario Marra est encore très actif dans sa carrière et continuera d’étendre la portée des sciences du génome dans l’étude, la gestion et l’éradication des maladies. Les avancées remarquables des connaissances découlant de son travail et de celui du GSC aideront à libérer le plein potentiel du génome.