Canadian Medical Hall of Fame

Récipiendaires 2018 du Prix du Temple de la renommée médicale canadienne

Fièrement commandités par


Félicitations !

(cliquez sur le nom du récipiendaire pour lire sa biographie)

 

ERIC ZHAO

PRIX « ICF Films  »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE
en l’honneur du Dr Bryce Taylor

L'Université de la Colombie-Britannique Faculté de médecine

MICHAEL TAYLOR

PRIX « Université de l’Alberta Faculté de médecine & d'art dentaire  »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

NICOLE THOMPSON

Prix « Dr Bryce Taylor »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE  
en l’honneur de Bernie et Marian Taylor

École de médecine Cumming, Université de Calgary

ADAM NEUFELD

Prix « Dr Calvin R. Stiller »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

Université de la Saskatchewan Collége de médecine

LINDA LAM

PRIX « Jim Glionna »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

Université du Manitoba Faculté des science de la santé Rady

 

NIHARIKA SHAHI

PRIX « Charles Tabachnick »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

École de médecine du Nord de l’Ontario

LOGAN VAN NYNATTEN

PRIX « Charles Tabachnick »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

École de médecine et d'art dentaire Schulich, Université Western

BRANAVAN MANORANJAN

PRIX « École de médecine Michael G. DeGrooote, Université McMaster »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

VICTORIA REEDMAN

Prix « Dr Robert et Sharon Francis »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

Université de Toronto Faculté de médecine

HISSAN BUTT

Prix « Université Queen’s Faculté des sciences et de la santé »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

MARC-OLIVIER DEGUISE

Prix « Jim Glionna »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

Université d’Ottawa Faculté de médecine

OLIVIA MONTON

PRIX « Dr Robert et Sharon Francis »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

Université McGill Faculté de médecine

MATHIEU NADEAU-VALLÉE

Prix « Jim Glionna »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

Université de Montréal Faculté de médecine

DAX BOURCIER

Prix « Dr Bryce Taylor »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE
en l’honneur de Bernie et Marian Taylor

Université de Sherbrooke Faculté de médecine et des sciences de la santé

MATHIEU ALLARD

Prix « Marty Kelman et Gilda Tanz »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE
en l’honneur de Saul et Mildred Kelman

Université Laval Faculté de médecine

TODD DOW

PRIX « Association des anciens de la Faculté de médecine de Dalhousie »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE

Université Dalhousie Faculté de médecine

A. TRAVIS PICKETT

PRIX « Jim Glionna »
du TEMPLE DE LA RENOMMÉE MÉDICALE CANADIENNE  

Université Memorial de Terre-Neuve Faculté de médecine 

 

Eric Zhao
Chercheur spécialisé en science des données et innovateur en santé, Eric Zhao est déterminé à donner le pouvoir aux patients et à personnaliser la médecine. Étudiant en médecine et au doctorat à l’Université de la Colombie-Britannique, il est le coauteur de plus de 15 articles de recherche, critiques et chapitres de livres originaux et a présenté des exposés au cours de conférences de premier plan, dont Advances in Genome Biology & Technology et The American Society of Clinical Oncology. Eric a défendu récemment sa thèse de doctorat où il présente des méthodes de calcul pour personnaliser le traitement du cancer qui reposent sur l’analyse de la stabilité de l’ADN du génome complet. Pour ses réalisations, il a reçu le Prix Lloyd Skarsgard d’excellence en recherche et une bourse d’études supérieures du Canada Vanier. Eric a été vice-président du Sénat de l’UCB à Vancouver et président de la Société des étudiants en médecine pré-doctorale (MUS) de l’UCB. À ce titre, il a piloté l’adoption d’un exposé de position sur un programme national d’assurance-médicaments, modernisé la représentation des étudiants aux comités de la Faculté de médecine, mis à niveau la communication avec les membres et appuyé le lancement du premier plan stratégique de la MUS. Eric est maintenant coresponsable d’un groupe de travail de la faculté de médecine qui étudie l’innovation perturbatrice en éducation médicale. En 2015, il a cofondé une nouvelle entreprise pour mettre au point des plans de médication factuels et personnalisés pour les patients qui ont des besoins complexes en santé. Sur la scène nationale, Eric est conseiller du Groupe de travail stratégique des IRSC sur la formation en recherche sur la santé et il a été VP de l’Association des cliniciens-chercheurs en formation du Canada.

Inspiré par le Dr C. David Naylor, Lauréat 2016

Début de la page

 

Michael Taylor
Étudiant en médecine et à la maîtrise en administration des affaires, Michael a l’intention d’ouvrir de nouvelles voies en recherche stratégique sur les populations vulnérables et de stimuler la passion chez ses pairs en soins primaires. En tant que chercheur sur les systèmes de santé et l’amélioration de la qualité, Michael s’est appuyé sur sa formation supérieure en épidémiologie et biostatistique pour préconiser la diffusion du savoir au cours de nombreuses conférences locales, provinciales, nationales et internationales où il a présenté presque 40 affiches ou exposés, conférences et concours d’études de cas. Comme chef de file, il établit un équilibre entre les engagements envers la communauté, le campus et ses confrères de classe. Michael dirige actuellement la division de la recherche communautaire du Collectif de la santé des hommes d’Edmonton, organisation locale de soins de santé qui attache la priorité à l’éducation, à la recherche et à la représentation en santé dans le contexte d’initiatives d’approche du public. Sur le campus, il est codirecteur du groupe d’intérêt sur la recherche de l’UAlberta, qui facilite les examens ou ateliers en médecine factuelle et présente des recherches à des auditoires profanes dans le cadre d’un concours annuel « thèse de trois minutes » parrainé par la province et qui s’adresse aux étudiants en médecine (le « 3MT-MD »). Michael aime aussi faciliter la simulation médicale mixte comme comeneur du groupe du Mass Gathering Medicine d’Edmonton. Son groupe et lui-même donnent de la formation à des collègues apprenants dans diverses professions des soins de santé pour les aider à se sentir à l’aise de répondre à des situations d’urgence dans le contexte d’événements communautaires d’envergure. Michael adopte l’humour et la vulnérabilité afin de présenter des expériences qui ont des effets. En tant que directeur et coreprésentant du spectacle annuel de comédie qui sert à réunir des fonds « Med Nite » et comme conférencier annuel de l’événement « Monologues sur la santé mentale » de sa faculté, il cherche à combattre la stigmatisation nuisible, à favoriser la solidarité et à faire connaître l’adversité individuelle ou collective.

Inspiré par le Dr C. David Naylor, Lauréat 2016

Début de la page

 

Nicole Thompson
Ergothérapeute titulaire d’une maîtrise en gestion des plaies, Nicole a une vaste expérience du leadership en soins de santé. Durant ses études en médecine, Nicole a participé à plusieurs initiatives d’amélioration de la qualité dirigées par des étudiants, a notamment été l’auteure de documents fondamentaux sur la collaboration interprofessionnelle ainsi que sur l’élaboration, l’évaluation et l’application de contenus du cursus pour la médecine transgenre. Elle est déterminée à jouer son rôle en créant des équipes de soins de santé très performantes et en changeant les inégalités en santé auxquelles fait face la communauté transgenre. Nicole a aussi lancé une étude Delphi pancanadienne visant à élaborer une stratégie nationale sur la façon dont les établissements d’enseignement en médecine de premier cycle enseignent les soins de réassignation de genre et la santé trans. Outre sa passion pour l’équité, le monde pique sa curiosité, ce qui l’a amenée à faire de grandes randonnées pédestres dans plus de 50 pays. Elle œuvre activement au gouvernement étudiant à titre de VP, Santé mondiale et communautaire, et de mentor du programme d’approche des écoles secondaires. Représentante fervente, réfléchie et axée sur les systèmes, Nicole espère poursuivre son travail en obstétrique et gynécologie.   

Inspirée par la Dre Emily Stowe, Lauréate 2018

Début de la page

 

Adam Neufeld
Étudiant en troisième année de médecine à l’Université de la Saskatchewan, Adam Neufeld est passionné par l’approche communautaire, la recherche et le mentorat. Il a terminé un baccalauréat en psychologie et une maîtrise en neurosciences à l’Université Carleton à Ottawa. Adam a trouvé le temps de servir sa communauté tant scolaire que locale. Il a lancé un projet innovateur de mentorat entre pairs en compétences cliniques appelé PULSE (Peers United in Leadership and Skills Enhancement – Pairs unis pour améliorer le leadership et les compétences spécialisées) – afin d’inspirer les étudiants en médecine et de les aider à établir des contacts entre eux, de promouvoir l’apprentissage et l’enseignement axés sur la collaboration et d’améliorer le soin des patients en aval. Il a aussi participé aux activités du Club de médecine familiale et au programme de mentorat PEERSiM, et il a obtenu récemment le prix de mentor de l’année de 2018 du Collège de médecine. Adam a effectué des recherches en éducation en médecine, qu’il décrit comme « un mariage parfait entre la médecine et la psychologie » et il est en train de faire connaître ses résultats sur la motivation des étudiants, le bien-être et la résilience dans des revues critiquées par des pairs et au cours de conférences. Il a animé ses propres classes de conditionnement physique au YMCA et a fait du bénévolat à la clinique SWITCH de Saskatoon. Le travail d’approche d’Adam a été reconnu récemment dans le Digest de l’Association médicale de la Saskatchewan (AMS). Il a hâte de travailler dans une clinique de médecine familiale et de devenir père.

Inspiré par tous les lauréats du TRMC 

Début de la page

 

Linda Lam
Linda Lam est étudiante en médecine à l’Université du Manitoba. C’est son désir de renforcer les communautés et de les faire entendre davantage qui constitue sa source de motivation en représentation et action politique. Avant d’entrer en faculté de médecine, elle a travaillé avec un groupe divers d’organisateurs bénévoles dans le cadre de 13 Fires Winnipeg afin d’animer une série d’échanges sur l’inclusion raciale en utilisant des discussions dirigées et des activités d’établissement de relations. Comme étudiante en médecine, elle a coprésidé la Clinique de santé interprofessionnelle dirigée par les étudiants de Winnipeg (WISH), dirigeant une équipe interdisciplinaire qui cherche à répondre aux besoins en services de santé et en services sociaux de la communauté de Point Douglas et facilitant un environnement d’apprentissage interprofessionnel pour les étudiants. Elle est aussi membre des groupes locaux d’intervention en santé de l’Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) qui fournissent à l’ORSW des commentaires et des idées sur des stratégies à suivre pour fournir des services de soins de santé dans la Région sanitaire de Winnipeg. Depuis deux ans, elle copréside le Comité de représentation des étudiants. En collaboration avec des pairs, elle a lancé des campagnes qui préparent 50 étudiants en médecine à s’entretenir avec des politiciens provinciaux au sujet des politiques sur la santé. À la suite de ces expériences, Linda croit aux stratégies créatrices et innovatrices pour promouvoir une vision commune de l’équité en santé.

Inspirée par le Dr Philip Berger, Lauréat 2018

Début de la page

 

Niharika Shahi
Niharika est en troisième année de médecine à l’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO), à Thunder Bay. Avant d’entreprendre son parcours à l’EMNO, elle a terminé un baccalauréat spécialisé en biologie à l’Université Lakehead de Thunder Bay. Grandissant dans le Nord de l’Ontario et travaillant dans le secteur des soins de santé à divers titres, Niharika a vu personnellement les défis que doivent relever les populations rurales et éloignées. Elle défend la santé et le bien-être des populations mal desservies en faisant tous les efforts possibles pour abaisser les obstacles qui les empêchent d’avoir accès à des soins de santé appropriés. Niharika est passionnée par le service des populations marginalisées et elle a une vision de la promotion des connaissances en médecine par la recherche factuelle. Elle occupe aussi des postes dans diverses organisations canadiennes et internationales afin d’aider à créer des possibilités pour les populations marginalisées. Parmi de nombreuses autres initiatives visant à améliorer la santé dans le Nord de l’Ontario, Niharika a aidé à lancer le programme HARMS (approche très performante de l’atténuation des risques et de la sécurité) afin de repérer et de gérer les abus d’opioïdes dans les communautés rurales et éloignées. Elle a fait connaître ce programme à des médecins de famille de toutes les régions du Canada en présentant des exposés au cours de conférences locales et nationales. Elle espère généraliser le programme HARMS dans des cliniques d’un bout à l’autre du Canada.

Inspirée par le Dr Philip Berger, Lauréat 2018 

Début de la page

 

Logan Van Nynatten
Logan a grandi sur une petite ferme familiale près de Stratford (Ontario) où il a retenu de nombreuses leçons de son éducation rurale et acquis des valeurs familiales comme l’honnêteté, l’altruisme, le respect et l’intégrité. Logan a obtenu un baccalauréat en sciences médicales à l’Université Western avant de s’inscrire à l’École de médecine et d’art dentaire Schulich. Le travail qu’il a effectué avec son surveillant de recherche et mentor, le Dr J.D. Dikeakos, a été une source d’inspiration et de passion qui le poussent à essayer de jumeler le monde de la recherche en laboratoire et celui de la médecine clinique. La recherche de Logan vise avant tout à comprendre les mécanismes moléculaires par lesquels la protéine accessoire Nef du virus de l’immunodéficience humaine (VIH‑1) facilite la pathogenèse du virus, en particulier à partir des sous-types qui affligent de préférence le monde en développement. Logan cherche aussi à caractériser les déterminants de l’évolution de la maladie à VIH‑1 et d’identifier un biomarqueur de l’évolution de l’infection à VIH‑1. De nombreuses distinctions ont souligné son excellence en étude et en recherche, y compris une Médaille d’or de l’Université Western Ontario, le Prix de recherche Kimberly-Clark, une bourse d’études Helen-Atfield-White, la Médaille académique du gouverneur général du Canada et de nombreuses bourses de recherche. Il siège à de nombreux comités de sa communauté et de la faculté de médecine et il a hâte de continuer à agir en chef de file et à innover en soins de santé.

Inspiré par le Dr D. Lorne Tyrrell, Lauréat 2011 et le Dr Mark Wainberg, Lauréat 2016 

Début de la page

 

Branavan Manoranjan
Né au Sri Lanka et élevé à Toronto, Branavan s’intéresse depuis longtemps à la médecine universitaire à la suite d’un stage coopératif qu’il a effectué pendant ses études secondaires et au cours duquel il a exploré des facteurs contribuant à la prise en charge neurochirurgicale et à la qualité de vie des patients atteints d’une tumeur au cerveau. Après avoir terminé son baccalauréat spécialisé en sciences de la santé à l’Université McMaster, il s’est inscrit au programme combiné MD/PhD de McMaster. Au cours de sa recherche au niveau du doctorat qu’il a effectuée sous la direction de la Dr Sheila Singh, il a dégagé un paradigme de traitement innovateur de grande utilité clinique dans le cas de la tumeur au cerveau la plus maligne chez les enfants, soit le médulloblastome. Dans sa thèse, Branavan a présenté des éléments de preuve d’une fonction de suppression tumorale spécifique au contexte dans des voies de transmission de signaux qui ont toujours été considérées comme oncogènes. Il a apprécié l’appui qu’il a reçu sous forme de plusieurs bourses d’études, y compris la Bourse d’études supérieures du Canada Vanier décernée par l’IRSC. Branavan souhaite actuellement étendre sa recherche en neuro-oncologie dans un contexte mondial en étudiant les différences génétiques d’une tumeur du cerveau en fonction du contexte géographique des patients dans des pays à revenu élevé et à revenu faible à moyen. Il espère combiner ses intérêts cliniques pour la neurochirurgie à un programme de recherche active en neuro-oncologie portant avant tout sur les pays dont le revenu varie de faible à moyen.

Inspiré par Terry Fox, Lauréat 2012 

Début de la page

 

Victoria Reedman
Étudiante en troisième année de médecine à l’Université de Toronto, Victoria Reedman se passionne pour la politique, les politiques et les gens, et elle étudie en même temps à la maîtrise en leadership de systèmes et innovation à l’Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé. Dans le contexte de ces études, Victoria a appris à comprendre à fond la mécanique de la gouvernance provinciale et ses liens avec la santé tout en œuvrant comme analyste de politiques auprès du sous-ministre de la Santé, le Dr Bob Bell. Elle a terminé récemment un projet d’équipe portant sur des façons de ralentir l’augmentation incessante du nombre de patients dans d’autres niveaux de soins au Centre des sciences de la santé Sunnybrook. Son équipe a recommandé finalement d’améliorer les soins préventifs en gériatrie à l’hôpital et l’approche communautaire nécessaire pour y parvenir. Cherchant ardemment à instaurer une société plus équitable, en meilleure santé et plus heureuse, en particulier pour la prochaine génération, Victoria croit à l’importance d’une bonne gouvernance comme moyen d’y parvenir. Victoria prévoit passer sa vie professionnelle à établir un équilibre entre les soins au chevet, peut-être comme psychiatre, et le changement des systèmes de santé. Elle est ouverte à toutes les recommandations de livres, au discours respectueux sur à peu près n’importe quel sujet et aime entendre l’histoire des gens.

Inspirée par Sir Charles Tupper, Lauréat 2016 

Début de la page

 

Hissan Butt
Hissan a commencé ses études à la Faculté de médecinedeQueen’s en 2016 après avoir étudié les arts libéraux, ce qui l’a amené à chercher à établir un lien entre les disciplines humanistes et médicales. Il a consacré à cet effort la majeure partie de ses énergies au cours de ses années qui ont précédé l’internat. Avec ses collègues étudiants, Hissan a aidé à mettre sur pied The What Happened in Medicine (WHIM) Historical Society afin d’appuyer l’histoire de la recherche effectuée par les étudiants en médecine et leur activité à Queen’s. Il est aussi cofondateur de The Jacalyn Duffin Health Humanities Conferences qui réunissent étudiants et membres du corps professoral des disciplines des sciences humaines et de la santé pour leur permettre de collaborer et d’apprendre les uns des autres. Le juge Emmett Hall a été la source d’inspiration qu’il a appris à connaître au cours de la recherche qu’il a effectuée sur la relation entre l’éducation médicale d’aujourd’hui et la grève des médecins de l’Ontario en 1986. Les projets en cours d’Hissan visent notamment à découvrir le lien insaisissable entre l’invention de l’électrocardiogramme et le mouvement d’art cubiste au tournant du XXe siècle, ce qui lui a valu une bourse Hannah de stage de recherche d’été pour étudiants. Il a aussi participé à la création d’une archive publique numérique qui réunit des anecdotes de patients et de soignants du Canada avant l’époque des soins de santé universels. Le projet bénéficie de l’appui d’une subvention de projet sur l’histoire de la médecine d’Associated Medical Services.   

Inspiré par le juge Emmett Hall, Lauréat 2017

« Je suis incroyablement reconnaissait à la Faculté de médecine de Queen’s d’avoir proposé ma candidature et au Temple de la renommée médicale canadienne et aux donateurs pour la bourse. Cette reconnaissance témoigne de l’appui et des conseils des merveilleux mentors et enseignants que j’ai eu la chance d’avoir à Queen’s et ailleurs. »

Début de la page

 

Marc-Olivier Deguise
Étudiant en médecine et au doctorat à l’Université d’Ottawa, Marc-Olivier Deguise a toujours souhaité aider les enfants malades. Sa recherche porte avant tout sur un trouble neurologique mortel appelé amyotrophie spinale (AS). Il a réussi à déterminer que cette maladie constituait un trouble multisystémique, ce qui remet en question le dogme en vigueur. L’importance de cette recherche qui constitue un changement de paradigme a été reconnue par le Prix d’excellence en études supérieures de l’uOttawa, le prix Dr Ronald G. Worton de chercheur en formation de l’Hôpital d’Ottawa et la Bourse d’études en médecine et au doctorat Audrey J. Boyce. Le changement de la façon de définir l’AS peut aboutir à de nouvelles normes de soin des patients chez les enfants atteints de cette maladie. Marc-Olivier participe aussi activement à des efforts de financement, dirigeant une équipe qui a réuni 33 760 $ pour la recherche sur le cancer chez les enfants. Afin d’essayer de refermer l’écart entre la formation en activité clinique et en recherche à la faculté de médecine, il a organisé un événement annuel en collaboration avec le Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario afin de présenter des étudiants en médecine à d’éventuels superviseurs de recherche dans le contexte d’un modèle de réseautage express. Il a aussi joué un rôle de mentor étudiant aux facultés de médecine et des sciences et dans le contexte des études supérieures. Marc-Olivier cherche à combiner sa passion pour la recherche, la médecine et les soins de santé tout au long de sa carrière.

Inspiré par le Dr Antoine Hakim, Lauréat 2013 

« Je suis certainement plus que reconnaissant d’avoir été choisi comme récipiendaire du Prix Jim Glionna | Université d’Ottawa du Temple de la renommée médicale canadienne. Je ne saurais remercier suffisamment les donateurs, mes mentors incroyables, et plus précisément mon directeur de thèse, Rashmi Kothary, ainsi que ma famille qui m’appuie à fond. Tous les lauréats du TRMC sont réellement des modèles pour les étudiants en médecine du Canada, car ils jouent ou ont joué un rôle crucial dans l’orientation de l’avenir de la médecine. Cette distinction est vraiment une source d’humilité et de motivation, car je poursuis ma formation de clinicien chercheur en espérant avoir un jour un impact semblable. »

Début de la page

 

Olivia Monton
Olivia Monton est étudiante en troisième année de médecine à l’Université McGill, où elle a obtenu son baccalauréat en sciences et un baccalauréat en sciences agricoles et environnementales. Les expériences qu’Olivia a tirées de campagnes de financement et du bénévolat l’ont amenée à créer la Fondation Live pour la cause (LFTC) en 2014. Cette fondation communautaire appuie des organismes de bienfaisance locaux de Montréal pour les aider à mobiliser, responsabiliser et informer des personnes de tous les âges au sujet des aspects importants et enrichissants de la participation aux activités philanthropiques. La Fondation vise finalement à améliorer la communauté de Montréal en général. Dans le contexte des activités de plusieurs comités d’étudiants, Olivia contribue à l’amélioration de l’éducation en médecine et de la formation à base de simulations des étudiants en médecine tout en préconisant la collaboration interdisciplinaire entre diverses professions de la santé. Les réalisations d’Olivia dans le domaine de la philanthropie ont été reconnues à l’échelon national par la Médaille Canada 150 décernée par le Sénat du Canada, qui lui a été présentée par l’honorable Judith Seidman, et la Médaille du souverain pour les bénévoles décernée par le gouverneur général du Canada. En 2018, elle a aussi reçu le Prix de leadership étudiant Sandra-Banner du SCJR, ainsi que le Prix de leadership de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada et de la Financière MD.

Inspirée par le Dr Philip Berger, Lauréat 2018 

Début de la page

 

Mathieu Nadeau-Vallée
Avant d’entreprendre ses études en médecine et après avoir terminé son baccalauréat en sciences biomédicales à l’Université de Montréal, Mathieu est passé directement à un programme de doctorat pour étudier les naissances prématurées sous la direction du Dr Sylvain Chemtob, CHU Sainte-Justine. Pendant ses études de doctorat, Mathieu s’est mérité plus de 30 distinctions et prix, y compris le prestigieux prix de présentateur du président de la Society for Reproductive Investigation et une bourse d’études supérieures Vanier des IRSC. Son travail de doctorat a révélé le rôle important que jouent les cytokines pro-inflammatoires dans les cas de prématurité et de lésions fœtales, ce qui l’a amené à coinventer un composé pharmacologique nouveau pour améliorer les résultats obstétriques et néonataux. Il a jusqu’à maintenant publié plus de 10 articles dans des revues de premier plan (dont sept comme auteur principal). Le travail de Mathieu a été reconnu comme une des 10 meilleures découvertes en 2015 par Québec Science, ce qui lui a valu le Prix de la meilleure contribution scientifique du Département de pharmacologie de l’Université de Montréal. Il a présenté ses résultats au cours de plus de 20 conférences locales, nationales et internationales et a publié plus d’une dizaine d’articles de conférence. Passionné par la formation en sciences avancées dans le contexte de l’éducation en médecine, Mathieu a donné à plus de 10 étudiants du premier cycle et étudiants en médecine une formation en sciences fondamentales appliquées et il a fait constamment du bénévolat dans le cadre de nombreuses activités, y compris le projet SEUR et l’Expo-Sciences de Sanofi, au cours de ses études.

Inspiré par le Dr Wilder Penfield, Lauréat 1994 et le Dr Hans Selye, Lauréat 2006    

« Je suis extrêmement reconnaissant de ce prix du Temple de la renommée médicale canadienne et profondément redevable aux donateurs. Cette reconnaissance se reflète sur les mentors extraordinaires qui m'ont guidé. »

Début de la page

 

Dax Bourcier
Dax Bourcier est actuellement candidat au programme MD/MSc à l’Université de Sherbrooke. Après avoir terminé son baccalauréat avec distinction en microbiologie et immunologie et une mineure en affaires, il a travaillé comme conseiller en employabilité et entrepreneuriat à Dakar, au Sénégal, pendant huit mois. Cette expérience lui a non seulement permis de développer son côté affaires, mais elle l'a aussi intéressé à promouvoir l’avancement dans sa communauté. Cette volonté s'est traduite dans le rôle qu'il a joué comme président de sa faculté de médecine et aussi dans son implication active dans la santé de la population avec la Société médicale du Nouveau-Brunswick, la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada et la Fédération médicale étudiante du Québec. Dax a créé et dirigé trois activités annuelles présentées en novembre pour promouvoir la santé mentale des hommes. Il était aussi le capitaine de l’équipe Movember de la faculté, amassant individuellement plus de 2000 $. Depuis un an et demi, il dirige un projet de recherche visant à caractériser une nouvelle dystrophie musculaire des ceintures découverte au Nouveau-Brunswick. Dax joue au rugby depuis longtemps et il a aussi voyagé dans 19 différents pays. Finalement, il se réjouit de rencontrer des nouvelles personnes, créant des souvenirs.

Inspiré par le Dr Vladimir Hachinski, Lauréat 2018 

Début de la page

 

Mathieu Allard
Devenir un médecin compétent, mais surtout socialement responsable. C’est dans cette optique que Mathieu Allard a d’abord fondé Partenariat Santé, organisme communautaire qui vise à prévenir les maladies cardiovasculaires, un véritable fléau de santé publique qui cause 30% des décès dans le monde. Ce projet existe depuis trois ans seulement, mais les résultats sont impressionnants, comme le démontrent les 20 séances réalisées, les 220 étudiants en santé mobilisés et les 800 participants pris en charge pour améliorer leur santé. De plus, il est rédacteur en chef d’un ouvrage médical, le Petit Guide des Habiletés Cliniques 2e édition. Ce livre porte sur l’examen physique des différentes pathologies à l’étude du Licencié du Conseil médical du Canada (LCMC), examen qu'il faut réussir pour exercer la médecine. Il a été chargé de coordonner 200 étudiants et 40 médecins dans la rédaction et la révision du contenu. Cet ouvrage s'est vendu à plus de 500 exemplaires en quatre mois dans plusieurs librairies du Québec. Il est aussi à l'origine d’une formation sur l’échographie. A la suite du projet pilote, qui a donné des résultats vraiment impressionnants, la formation sera pérennisée et l'on a acheté deux appareils supplémentaires d'échographie au coût de 75 000 $ pour répondre à la demande.  

Inspiré par le Dr William Osler, Lauréat 1994

Début de la page

 

Todd Dow
Étudiant en médecine à l’Université Dalhousie, Todd Dow est passionné par l’éducation médicale. Todd a obtenu un baccalauréat spécialisé en biologie à l’Université Acadia et s’est mérité le prix d’étudiant de l’année et la prestigieuse médaille d’Or « A ». Participant activement à l’expérience d’apprentissage en médecine à Dalhousie, Todd a été directeur débutant et ensuite directeur principal du programme d’exploration et de découverte en chirurgie (SEAD), programme facultatif structuré qui vise à intéresser les étudiants à la chirurgie. Il a été élu représentant des étudiants au niveau II des compétences professionnelles et au Blocs de stage en chirurgie, où il a défendu les intérêts des étudiants tout en participant à des discussions sur l’éducation médicale. Il a fondé récemment le programme d’exploration en résidence avant l’internat (PREP), le plus important programme de cette nature au Canada. Visant à améliorer la capacité des étudiants de prendre des décisions sur leur carrière, le programme PREP les expose à un vaste éventail de spécialités de la médecine et plus précisément à celles qui sont moins connues dans le cadre du cursus officiel. Animé par l’apprentissage continu engagé, Todd souhaite être un chef de file en soins de santé.

Inspiré par le Dr William Osler, Lauréat 1994

Début de la page

 

A. Travis Pickett
Travis Pickett a grandi à Terre-Neuve‑et-Labrador, passionné à la fois par le savoir scientifique et par la musique. Il a terminé son baccalauréat spécialisé en biochimie à l’Université Memorial de Terre-Neuve (MUN) avant d’entreprendre le programme de médecine de l’Université. Tout au long de ses études en médecine, Travis a cherché à mobiliser des collègues et des pairs afin de saisir des possibilités à la fois pour les arts et pour la technologie en médecine. Travis a été le fondateur et le conservateur de la première galerie d’art vivant de la faculté de médecine qui a présenté presque 50 œuvres d’art d’étudiants en médecine, d’étudiants du deuxième cycle, de membres du corps professoral et du personnel en trois ans. Travis a aussi joué un rôle de premier plan dans la durabilité et l’expansion de la première imprimerie biomédicale en trois dimensions (3D) de TNL qui est devenue le Réseau Med 3D, réseau rural multicentrique d’impression 3D comptant actuellement quatre emplacements à TNL. Travis a reçu cette année la bourse d’études commémorative Dr J.‑H.-King et a présenté des recherches au cours de multiples conférences qui ont eu lieu d’un bout à l’autre du pays sur les arts en médecine ainsi que sur les technologies médicales d’impression 3D. En créant et saisissant des possibilités en art et en technologie, Travis espère être le fer de lance de changements qui prouveront la valeur des deux disciplines dans l’avancement de l’exercice de la médecine.

Inspiré par le Dr Balfour Mount, Lauréat 2018  

Début de la page